Aimer peut-il être bon pour moi ?

Aujourd’hui, j’ai vraiment envie de vous parler d’amour… D’aimer.

Comment peut-on évaluer cette valeur, cette action et cette démonstration émotive?

Comment sait-on si ce que nous aimons, nous l’aimons bien, peu, trop ou inconsciemment?

Comment aimer, sans cesser de s’aimer ou encore, sans refuser l’amour qui nous est offert?

En classe, votre enseignant vous as-t-il fournit les instruments pour évaluer votre niveau d’amour, la qualité de celle-ci?

Parents et amis, vous indiquent-ils lorsqu’ils en ressentent ou lorsqu’ils souhaitent vous en offrir?

Aimer pour ma part, c’est ce petit effet lumineux dans les yeux, que je vois dans les gens autour de moi, c’est lorsqu’ils me racontent une partie de leur moment de joie ou de peine, c’est aussi lorsque je fréquente leur famille, leurs amis et que j’entends des rires et que j’observe des sourires ou des larmes.

Aimer permet à chacun de s’aimer soi-même, de se comparer, ainsi que de souhaiter reproduire ou ressembler à ce qui apporte cette émotion.

Aimer est un acte de courage, de confiance et de rêverie.

Lorsque l’amour circule dans l’Être, celui-ci apporte le calme, la paix, la confiance et il vibre, il adoucit les peurs et fait sourire les cœurs.

Aimer de façon à ce que votre être se sente calme, en paix, en confiance.

Aimer sans retenue lorsque l’amour vous adoucit et vous fait sourire.

Il vous faudra du courage pour exiger d’être aimé de cette même façon, puisque donner est beaucoup plus simple que de recevoir… Si l’on ne sait recevoir, on ne sait alors pas aimer de la bonne façon… Recevoir est une façon aimante de permettre à celui qui donne d’aimer!

Est-ce que vous aimez et vous vous laissez aimer?