Un arrêt que l’on choisit soi-même pour soi même !

La neige est tombée pour une première fois, pour cette nouvelle saison qui débute.

On ne peut plus le nier, avec nos chaussures, nos shorts ou nos jupes sans collants plus moyen de tester… c’est blanc partout!

Ce manteau blanc a toujours été très représentatif pour moi… C’est un temps de repos, de guérison pour cette terre où je demeure, où j’exploite mes ressources et mes biens pour vivre ma vie… Sans même m’inquiéter et d’une facilité presque incroyable.
Il me rappelle que mon propre corps a été exposée à des diverses situations ou encore à des différentes émotions…pour vivre ma vie… sans même m’inquiéter et d’une facilité presque incroyable… quand j’y pense, je lui ressemble à cette terre, alors est-ce que mon corps a besoin de ce manteau blanc? Ce pansement géant, qui protège mon âme pour laisser les abus, les blessures visibles ou pas… se guérir, se renforcir.

Il ralentit tout!

Nos déplacements à prévoir plus consciencieusement… nos choix alimentaires beaucoup plus long à cuisiner… nos exercices sans l’aplomb du soleil qui réchauffe tous nos systèmes physique et qui sans lui nous ralentis… les levés du corps à la noirceur ainsi que les retours à la noirceur qui exige de nous plus de concentration… les habits à prévoir et à ne pas perdre (surtout pour nos enfants leur mitaines !) qui nous donne chaud et quelque fois même nous impatientes malgré leur utilité… les bordées de neige qui fait sortir toute la famille plutôt chaque matin et plus tard chaque soir pour déneiger l’entrée… Il nous oblige à être beaucoup plus présents avec nous même… à être honnête dans le temps, à conscientiser ce que nous refusons de conscientiser!

Ce manteau blanc me rappelle que le temps est égal pour moi ainsi que pour vous! Qui que nous soyons, ce manteau blanc nous ralenti pour nous conscientiser de tout ce que nous ne faisons pas aussi aisément qu’en dehors de cette saison…

Ma relation avec le temps se replace, j’offre beaucoup plus de respect au temps lorsque je revois ce manteau blanc, il me permet de me demander avec mes sens si je suis bien dès mon réveil, ai-je chaud ou encore fait-il froid en dehors de mes couvertures… Si je dois me déplacer à l’extérieur, ai-je le temps de prévoir un temps supplémentaire pour prévoir l’imprévu… de la neige ? Lorsque je vais à une soirée, je me questionne sur mes vêtements, mon manteau, mes chaussures de rechanges et parfois même je me questionne sur l’état de ma coiffure une fois découvert de mon chapeau…. Les enfants, ils en apportent plusieurs au cas où… pantalon de neige, la tuque, les mitaines et une paires de mitaine en plus au cas où … et on leur dit: » Si tu as froid, habille-toi plus chaudement… » On leur dit:  »Conscientise-toi et responsabilise-toi, il fait froid, ne prend pas de chance donne du respect à ce manteau blanc! »

Ce manteau blanc… c’est le temps … que l’on s’offre et qu’on l’offre à ceux que l’on aime. On prend le temps en cuisinant plus longtemps, en prévoyant du temps pour se rencontrer malgré les délais possibles, en se questionnant sur notre propre bien-être physique, nous donnons du respect à nos sens et nous nous écoutons beaucoup plus… on se sent protégé lorsque l’on permet à ce manteau blanc de nous recouvrir et nous aider à nous ressentir, nous écouter et nous préparer au repos pour la prochaine saison qui viendra assez vite…

Je vous l’offre, ce beau manteau blanc qui ne tarde à se déposer, laissez-lui la chance de vous recouvrir, de vous gâter et de vous donner du temps pour vous permettre de vous détendre et de regarder le temps défiler plus doucement… moi, je le fais déjà alors ne vous culpabilisez pas… je le fais déjà, parce que j’aime ce qu’il m’apporte.

Ne détestez pas ce temps, il vous ramène à vous, aimez-vous…d’un blanc avec quelques taches bien sûr, personne n’est parfait!